Evènements

Samedi 3 décembre à partir de 16h, dédicace de la BD « De l’intérieur » par Francis Buchet.

Le samedi 3 décembre à 16h, Francis Buchet viendra dédicacer la BD  » De l’intérieur : deux femmes, un quinquennat, un bébé  » publié aux éditions Delcourt / Mirages.

Nous sommes en France en 2010. Claire est musicienne, Dorothée est la réalisatrice officielle de l’Elysée. Elles ont décidé de s’aimer et veulent construire une famille. Spectatrices aux premières loges des consultations menées par François Hollande durant les manifestations du  » mariage pour tous », voici le témoignage de leur aventure.

Samedi 19 novembre à partir de 16h : dédicace du roman graphique « Le prix du vent » par Sioux Berger et Maxime Poisot

Sioux Berger et Maxime Poisot viendront dédicacer leur roman graphique documentaire,  » Le prix du vent« , publié aux éditions du Rocher, le samedi 19 novembre à partir de 16h.

Les énergies renouvelables apparaissent comme un levier pour s’affranchir des énergies fossiles et lutter contre le réchauffement climatique. Mais quel est l’impact des éoliennes sur celles et ceux qui vivent autour ? L’intérêt général peut-il s’affranchir de l’intérêt des particuliers au nom du seul progrès ?

Sioux Berger est auteur et journaliste spécialisée dans les sujets d’écologie et de bien-être. Originaire d’Auvergne et vivant à Colombes, elle a été confrontée à l’installation d’éoliennes dans le village familial et a dans ce contexte entamé un travail d’enquête et de mobilisation citoyenne. De la scène à l’édition en passant par la communication, Maxime Poisot est un auteur à la croisée des écritures contemporaines.

Jeudi 22 septembre à 19h30 : rencontre-dédicace avec Alexis Ragougneau, auteur de « Palimpseste »

Alexis Ragougneau, lauréat du prix Libraires en Seine 2020 pour Opus 77, publie un nouveau roman, Palimpseste, aux éditions Viviane Hamy. Nous l’accueillerons le jeudi 22 septembre à 19h30 pour une rencontre-dédicace.

Troll au service d’un gouvernement populiste, Simon Kaas est issu d’une génération qui a grandi dans la doctrine du national-consumérisme et la réécriture du roman national. D’où vient cette colère qui gronde en lui ? En déroulant le fil intime de sa mémoire, Simon va tenter de comprendre comment tout a basculé.

Roman dystopique aux troublantes résonances contemporaines, Palimpseste est un hommage vibrant au pouvoir de la littérature et à l’audace de la création.

Sur inscription à la librairie.

Festival Livres en Seine le 26 juin

La librairie Au pays des livres est membre de l’association Libraires en Seine, qui fête les 10 ans de ses prix littéraires. A cette occasion, nous organisons une journée festive et littéraire en bords de Seine le 26 juin sur l’île de Monsieur à Sèvres, gratuite et ouverte à tous.

Plus de 30 autrices et auteurs seront présents, ainsi que Valentine Goby, marraine du prix Libraires en Seine.

Au programme : salon d’autrices et auteurs en dédicace (jeunesse et adultes) et librairie éphémère, chapeaux littéraires, lectures musicales de Valentine Goby, Julie Bonnie et Estelle-Sarah Bulle, ateliers jeunesse Viens créer ta BD (avec Aré) et Coloriser une BD (avec Drac), exposition d’aquarelles, animation musicale avec le quartet Belleville, buvette et restauration avec le foodtruck Breizh’Food.

Et bien sûr l’annonce des lauréats et la remise des prix Libraires en Seine, Pt’tits Bouquineurs et Bouquineurs.

Nous vous attendons nombreux, et d’ici là suivez-nous sur Facebook et Instagram, chaque jour des infos sur cette belle journée !

Samedi 11 juin à 16h : Sioux Berger dédicacera son roman  » Les Pentes « 

Sioux Berger, qui vit à Colombes, écrit depuis toujours. Auvergnate et mère de trois garçons, elle cultive sa plume tout autant que son jardin et partage avec la terre une relation très intime dans laquelle elle puise son inspiration. Les deux pieds bien ancrés dans la vie moderne, elle pose un regard à la fois lucide et optimiste sur le monde qui l’entoure. Auteure de nombreux ouvrages pratiques, elle signe avec Les Pentes son premier roman, publié aux éditions de Borée.

Septembre 2050. À Paris, une jeune fille ose encore écrire des lettres avec de l’encre et des feuilles. Sans trop éveiller les soupçons, elle a pu constituer un stock de papier. Un discret réseau se charge de transporter les missives à travers les plaines, là où les usines électriques ont remplacé les forêts. Pourquoi et à qui écrit-elle, puisqu’il n’y a plus âme qui vive en dehors des villes ? Un employé du gouvernement s’en étonne. Il décide de
mener l’enquête et fait alors une découverte étonnante. Sur les Pentes, bien au-delà des usines électriques, aux confins des décharges et des champs de maïs, se cache un secret qui pourrait bien sauver les habitants des villes. Entre espoir et désespoir, alors que l’avenir semble si sombre, la joie de vivre va peu à peu se frayer un passage.

Public adulte et adolescent (dès 14 ans).

Soirée polar avec Marc Fernandez le jeudi 19 mai à 19h30

Marc Fernandez, auteur de polars, viendra nous présenter son dernier roman,  » Tapas nocturnes  » paru au Livre de Poche. Tandis que Diego Martín, journaliste reporter police/justice, cherche à rencontrer le fameux Don Fernando, dit El Matador, chef d’un puissant cartel de la drogue au Mexique, Carolina, sa compagne, professeure de droit spécialisée dans les affaires criminelles à l’université de Madrid, reçoit des menaces de mort, de plus en plus pressantes et insistantes. Le quotidien de la jeune femme devient un véritable cauchemar. Les narcos, dérangés dans leurs trafics, oseront-ils s’en prendre à elle ? Carolina attend avec impatience le retour de Diego…

Marc Fernandez parlera également de la revue Alibi, dont il est le rédacteur en chef, et dont le dernier numéro a pour thème les tueurs en série.

Alors, prêts pour une soirée saignante ?

Inscription à la librairie

Rencontre-dédicace avec Santiago Artozqui le 17 mars à 19h30

Santiago Artozqui, traducteur, viendra parler d’un livre coup de coeur de la librairie,  » Une soupe à la grenade  » de Marsha Meran paru aux éditions Picquier.

Trois jeunes soeurs ayant fui l’Iran au moment de la révolution trouvent refuge dans un petit village d’Irlande pluvieux et replié sur lui-même. Elles y ouvrent le Babylon Café et bientôt les effluves ensorcelants de la cardamome et de la nigelle, des amandes grillées et du miel chaud bouleversent la tranquillité de Ballinacroagh. Les habitants ne les accueillent pas à bras ouverts, loin s’en faut. Mais la cuisine persane des trois soeurs, délicate et parfumée, fait germer d’étranges graines chez ceux qui la goûtent. Les délicieux rouleaux de dolmas à l’aneth et les baklavas fondant sur la langue, arrosés d’un thé doré infusant dans son samovar en cuivre, font fleurir leurs rêves et leur donnent envie de transformer leur vie. Marsha Mehran s’est inspirée de sa propre histoire familiale pour composer ce roman chaleureux et sensuel où la cuisine joue le plus beau rôle. S’y mêlent le garm et le sard, le chaud et le froid, tristesse et gaieté, en une alchimie à l’arôme envoûtant d’eau de rose et de cannelle. Et pour que chacun puisse expérimenter la magie de la cuisine persane, une recette accompagne chaque chapitre du livre.

Santiago Artozqui nous parlera également de son métier de traducteur et de son actualité récente avec la publication aux éditions Seghers du recueil de poèmes de la grande activiste et écrivaine américaine Maya Angelou,  » Et pourtant je m’élève « .

Inscription à la librairie. Accueil avec le Pass Sanitaire.

Rencontre-dédicace avec Bertrand Ploquin le 9 mars à 19h30

Bertrand Ploquin viendra présenter son recueil de nouvelles  » AF 17 pour New-York « , publié aux éditions Scenent.

Un vol en long courrier est une tranche de vie avec un avant, un pendant et un après. Pourquoi votre voisine est-elle assise là ? Qu’est-ce qui l’y a conduit ? Qu’espère-t-elle à l’arrivée ? Sept destins s’entrecroisent. Sept nouvelles, sept passagers, sept numéros de siège. Transportés dans un appareil, l’avion, que malgré plus de cent ans d’expérience l’être humain continue à trouver étonnant, déstabilisant, voire inquiétant, chacun des sept personnages vit ce voyage à sa façon, à l’inspiration, sans calcul. Pourtant ils ont forcément quelques préoccupations convergentes, à commencer par une aventure commune : voler à huit cent kilomètres à l’heure à quelques mètres les uns des autres.

 Si ce livre était un cocktail, ce serait une émulsion de drame, un trait de cynisme, un zest de fantasmagorie, des tableaux à la Woody Allen, le tout shaké avec beaucoup d’énergie sur fond de jazz new-yorkais

Inscription à la librairie. Accueil avec le Pass Sanitaire.